Mon Jardin Retrouvé -
4417
single,single-post,postid-4417,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1.6,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
IMG_5817

Mon Jardin Retrouvé

IMG_5543

Parfois, je me pose la question, « Pourquoi cette marque t’inspire t-elle? Pourquoi elle, et pas une autre? ».

Bien souvent, je ne trouve pas de réponse, mais pour celle-ci, ce fût une évidence. Un nom évocateur, et plein de secret, des fragrances que l’on ne retrouve pas ailleurs, un concept novateur, et pour ne rien gâcher, une histoire incroyable. Lorsque l’on m’a présenté la marque, j’ai essayé de trouver des informations, mais je ne trouvais rien de très récent. J’ai tout de même fait confiance aux personnes qui m’ont contacté. J’ai ensuite reçu les échantillons des 7 parfums de la marque, et j’ai craqué sur l’un d’entre eux. C’était une évidence pour moi, un parfum qui me rappelle mon enfance, et que je pourrai facilement porter au quotidien. Ensuite, j’ai découvert le concept des recharges, un coté écolo et ludique que j’ai apprécié. Et puis, il y a quelques jours, j’ai pu découvrir l’histoire de la marque, et rencontrer les héritiers qui ont tout donné pour faire renaître ce bébé.

Alors oui, je ne vais pas vous le cacher, cette rencontre n’aurait sûrement jamais eu lieu, si ils n’étaient pas venus me chercher pour que l’on travaille ensemble. En revanche, c’est avec un réel plaisir que je partage cette découverte avec vous, et que je vais essayer de vous résumer cette histoire, et de vous décrire le concept.

Au départ, nous sommes en Russie, ou vit la famille Gutsatz. Avec la montée du nazisme et la Révolution Russe, la famille se sépare. Le jeune Yuri va partir en Allemagne, et arrivera en France à l’âge de 19 ans, pendant que son père, lui, restera en Russie (il n’aurait pas pu quitter la Russie). Sans le savoir, chacun de leur côté, ils choisiront la voie de la parfumerie. C’est d’ailleurs par hasard que Yuri découvrira que son père était lui aussi parfumeur.

Yuri travaillera d’abord pour la maison Mury, et partira, ensuite quelques année en Inde. A son retour, il découvrira un monde de la parfumerie en plein changement, et ne se sentira plus en adéquation avec. En 1975, avec son épouse Arlette, ils lancent Le Jardin Retrouvé (première marque de parfum de niche). Revenus aux fondamentaux de la parfumerie, ils se font très vite une place dans ce monde et seront reconnus pour leur travail de qualité.

IMG_0926-2

(j’avais oublié mon appareil photo, mais voici le pan de mur avec les photos de famille)
 

Yuri décède en 2005, et malheureusement, la marque décline petit à petit. Grâce aux fidèles clients, elle ne disparait pas complètement. C’est en 2016 que l’histoire reprend, grâce à Michel, le fils de Yuri, et sa femme Clara. Ils vendent la maison de famille, et relancent la marque. Ils gardent l’âme de celle-ci, ouvrent un site internet, un showroom, et mettent tout leur amour dans ce projet.

Dans le showroom, on trouve un pan de mur avec des photos de famille (disposition identique à celle qu’il y avait dans la maison de Yuri et Arlette). On y trouve aussi d’anciens magazines dans lesquels la marque apparaissait, et une multitude d’ouvrages relatant l’histoire de la famille et de la marque.

Aujourd’hui, on trouve 7 jus différents. Un chiffre qui me fait doublement sourire! Pendant mes études d’Histoire de l’Art, le chiffre 7 m’a suivi partout, un chiffre que je considère comme porte bonheur. Quand j’ai posé la question « Pourquoi 7 parfums? » à Clara et Michel, je me doutais de la réponse, et Clara a confirmé. Elle qui est artiste, a aussi cette affinité avec le chiffre 7. Bref, je m’égare…

IMG_5555

Tous les deux savent que choisir un parfum n’est pas une chose évidente, et ils ont mis en place un système de test par échantillon. On choisit les parfums que l’on souhaite tester en format échantillon, et ensuite, nous pouvons commander celui qui nous convient. On reçoit alors un nécessaire avec un flacon vaporisateur en full-size, un flacon taille voyage, un petit entonnoir en verre, et un estagnon en aluminium qui protège le jus. De cette façon, on conserve mieux le parfum, et on évite le gaspillage, puisqu’il suffit de racheter un estagnon lorsque le parfum est terminé.

Mon petit chouchou est Rose Trocadéro, un parfum réconfortant. Il me replonge en enfance, quand je me promenais dans le jardin plein de roses de ma maman. Bien souvent, les parfums à la rose ont une odeur de « grand-mère », ou alors chimique, qui ne représente pas l’odeur de rose que je connais. Sur mon écharpe, sur mon peignoir de bain, ou sur ma chaise de bureau, je le vaporise à des endroits stratégiques afin qu’il m’accompagne tout au long de ma journée.

Psssst, je viens avec une bonne nouvelle pour la Saint-Valentin!

Du 21 janvier au 14 février, achetez les échantillons de votre choix, et recevez-en un GRATUIT !

Ajoutez le nombre d’échantillons qu’il vous faut et utilisez le code VALENTINE au moment de payer.

Le coût d’un échantillon sera alors retiré de votre panier. Vous recevrez aussi un avoir pour les frais postaux quand vous achèterez votre premier « Le Nécessaire ».

Pour les parisiens, vous pouvez aussi vous rendre au Showroom de la marque, 7 rue Fourcroy – 75017 Paris.

 

SHOP THE POST

Le Jardin Retrouvé

Echantillon, 5€

Le Nécessaire, à partir de 140€

La Recharge, à partir de 100€

Article en collaboration avec Le Jardin Retrouvé



2 Comments
  • Clara Feder

    30 janvier 2017 at 23 h 20 min Répondre

    Très bel article, bien écrit et bien documenté. Un plaisir de le lire! Bravo!

  • Aurélie

    3 février 2017 at 14 h 14 min Répondre

    Un très bel article, et des photos magnifiques.
    Je ne connaissais pas du tout cette marque, je vais me rendre au showroom pour découvrir ses senteurs et peut-être craquer.
    Merci pour cette découverte.

Post a Comment

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accepter
x